Comment favoriser les circuits courts dans sa vie de tous les jours ?

Publié le : 22 août 20223 mins de lecture

Actuellement, la consommation engagée ne cesse de se démocratiser. Elle représente une préoccupation pour beaucoup de Français au-delà des clivages politiques. Pour concrétiser votre volonté d’agir, les circuits courts se présentent comme la meilleure solution. Comment consommer alors en circuit court ?

Le locavorisme pour favoriser les circuits courts

Devenu une tendance, le locavorisme est un mouvement visant à régler les problématiques liées aux dérèglements climatiques et la disparition progressive du métier d’agriculteur en France. Ce principe prône alors la consommation de produits provenant des agriculteurs proches du domicile du consommateur dans un rayon de 200 km au maximum. Les locavores ont alors pour principal but de privilégier les producteurs locaux en circuits courts afin de réduire le plus possible leur empreinte écologique. Ce geste permet également de soutenir les producteurs qui font partie des réseaux de distributions équitables. Pour limiter l’importation des produits qui possèdent une forte empreinte carbone, les produits frais sont privilégiés. Le gaspillage alimentaire peut également être réduit au passage.

La vente en ligne

Suivant l’avancée technologique, de nombreux producteurs choisissent de vendre plusieurs gammes de produits bio en ligne. Ils s’affilient en général à un point de retrait qui se trouve plus près des consommateurs pour qu’ils puissent retirer leur commande plus facilement sans besoin de se rendre trop loin. Des milliers d’agriculteurs sont réunis sur les sites de vente en ligne qui proposent des produits favorisant les circuits courts. Les consommateurs peuvent alors commander en ligne et de récupérer dans les plus brefs délais les produits auprès des points de retraits qui sont éparpillés un peu partout.

La vente directe

Plus de 70 000 producteurs choisissent de vendre une partie ou tout leur production en vente directe d’après l’AFIPAR. Environ trois milliards d’euros de chiffre d’affaires sont générés par la vente directe de produits fermiers. Des produits issus du circuit court sont disponible auprès des points de vente collectifs, des magasins de producteurs, des marchés de producteurs et de la vente à la ferme. Pour vendre leur produit directement auprès des consommateurs, les magasins des producteurs se réunissent dans les points de vente collectifs. Aucun intermédiaire ne se dresse entre le consommateur et le producteur. Ces points de vente sont dirigés de manière collégiale. Pour assurer la permanence des ventes, les producteurs se succèdent pour diriger la boutique. D’autres producteurs proposent également une vente sur place, c’est-à-dire une vente à la ferme.

Plan du site